La course à pied Les blogs courseapied.net : francois22

Le blog de francois22

Flux rss du blog, des réactions

Les derniers billets

Mes catégories

Mes liens


Le forum courseapied.net

Le chat courseapied.net

Les blogs courseapied.net

2006-10-15 22:36:03 : Perte de pucelage

Waououou

Il commence bien, cet article, non ?

Dans le dernier, j'annonçais mon intention de courir ma première course. Je l'annonçais dans le but de ne plus pouvoir reculer sous peine d'être la risée des blogs. Quelques réponses m'ont fait comprendre que je n'avais pas le droit à une excuse foireuse.

Pourtant, j'étais pas fier. Très peu dormi la nuit dernière, rêve "bizarres".

La course, c'était le Tro Enez Veur, en breton dans le texte, tour de l'Ile Grande (Côtes d'Armor).

Départ à 11h30. Première question, combien de temps à l'avance il faut y être ? Je décide de me lever tranquillos, bon petit dej, de me préparer peinard et de quitter chez moi à 10 heures.

Deuxième question, je m'habille comment ? Ce matin ça caille. Donc mon débardeur et short "cycliste" et par dessus un collant (? enfin un pantalon moulant, quoi, un truc qui colle...), un truc à manches pour l'échauffement et un gros sweat pour l'attente. Quelles pompes ? Les moins vieilles.

Des victuailles, chocolat, abricot sec, amandes, de l'eau. Et c'est parti. Ha, et aussi quatre épingles de nourrice toutes neuves, j'ai lu d'autres blogs.

C'est parti, premier parking, je croise une copine, et je discute avec deux gars qui viennent là pour la première fois. Sympa, ça met en confiance. En se rapprochant du départ, de plus en plus de monde, mais pas la grosse foule. Musique, speaker avec l'accent. Les courses de gosses ont déjà commencé.

Je passe prendre mon dossard, je tombe sur un collègue habitué des courses, très surpris de me trouver là. Tu cours ? Mais tu t'es préparé ?
Ben un peu, je fais des footings, quoi.

J'en croise un autre qui lui cours pour le podium. Bon, en fait, je connais un peu de monde. En général, ils sont assez surpris de me voir là ???

Echauffement en remontant à la voiture déposer mon sweat. Comme il fait froid je garde le collant et les manches longues. Je suis pas très opérationnel au niveau logistique, mais je suis stressé comme une puce.

Je redescends au départ (pour ceux qui connaissent l'Ile Grande, à l'entrée du camping). La course précédente (5km) vient de partir. La pression monte. Je ne sais plus trop ce que je fais, je tourne en rond et je vais trottiner plus loin.

Ca y est. Tout le monde se regroupe. Je mets un certain temps à comprendre dans quel sens on part, et je vais vers la fin, comme ça ils seront moins nombreux à me doubler... Musique, le speaker chauffe la foule.

Et c'est parti.

Au début ça bouscule un peu, ça marche, ça trottine et au bout d'une cinquantaine de mètres, c'est assez "aéré" pour que tout le monde courre.

C'est là le premier problème, je sais pas du tout à quelle allure courir. J'ai peur d'aller trop vite et de m'écrouler au bout de quelques kilomètres (au fait, je l'ai pas dit, c'est 9.8 km). Et j'ai peur de me trainer, comme lors des footings. Ben oui, l'expérience, on peut pas en avoir la première fois.

Alors, j'ai regardé avant de partir les résultats de l'année dernière, et j'ai repéré deux filles que je connais, l'une dont je pense pouvoir être devant, et l'autre, que je ne suis pas sur de pouvoir suivre. Ce qui me donnerait une fourchette entre 50 et 55 minutes. Machiavelique. Mais je ne les trouve plus. Alors je pars très lent, en essayant de me souvenir de mes sensations en footing, et j'accélère doucement jusqu'à être plus rapide que le footing, mais pas trop. Très scientifique.

Je n'ai pas pris mon cardio, d'une part il ne marche plus très bien et ça m'énerve, en plus il est pas codé, donc ça devrait encore moins bien marcher. Et en plus, je ne veux pas passer la course l'oeil sur le poignet.

Ca commence par une petite boucle de 1,6 km au cours de laquelle je dépasse la dame que je ne pensais pas pouvoir suivre (mais celle que je pensais précéder est surement devant). C'est très sympathique, très agréable, le public applaudit. Comme je suis parti très lent, je dépasse un peu de monde, ce qui est bon pour le moral. 1 km, un gars annonce les temps, 5 min 38. Pas terrible, mais je ne veux pas faire mieux, sinon ça risque de mal se finir.

Fin de la boucle, c'est parti pour deux tours de 4,2 km. Ceux qui suivent encore remarqueront que le total fait 10 et pas 9,8. Comprenne qui peut, ...

Ca monte raide, les jambes sont déjà sensibles, le coeur travaille, et le souffle est difficile (saleté d'asthme du à ma ménagerie de chats). Ha, ça y est, je dépasse mon lièvre.

La descente est bienvenue. J'allonge la foulée, je n'ai aucune référence sur la fatigue en descente, jusqu'où je peux accélérer. Bord de mer, un chemin sur du plat avec quelques ornières. Je continue de remonter un peu la file, qui commence à se clairsemer. Remontée, redescente, remontée, raide celle là, et un peu longue. C'est le coeur qui en prend un coup. Une table avec des éponges et des gobelets. Je sais pas ce qu'il y a comme liquide dans les éponges ? C'est de l'eau ? Méfiance...

Ca continue à monter, ouf ça redescend. On rejoint la première petite boucle, le temps à mi parcours : 27 min 30. Au fait, j'étais tellement stressé au départ que j'avais oublié de déclencher mon chrono.

Bord de mer, plein de spectateurs. Qui applaudissent surtout les filles, mais je fais semblant de prendre pour moi.

Dernière boucle. Mal aux jambes, à la poitrine (ou à l'estomac ?) Souffle assez laborieux. Montée, en haut je me fais dépasser par un charmante demoiselle que je m'efforce de suivre. J'y arrive un certain temps, mais je décroche. Pendant ce temps, j'en dépasse d'autres.

C'est de plus en plus dur, la grande montée du ravitaillement est franchement pénible, je m'arrête deux secondes pour boire (au premier tour, j'avais bu en courant). Et enfin la longue descente, et 1 kilo et demi de plat. Je ne peux pas aller plus vite, j'ai vraiment hate de passer la ligne. Ca y est...

Je suis assez titubant après l'arrivée, la tête tourne, eau, orange, tee shirt.

Et voilà. Retour à la maison. Heureux. Je l'ai fait. J'ai exorcisé un démond de l'adolescence et de l'endurance au collège.

Mon temps je le saurais plus tard dans l'après midi par mail 52 min 26. Une place de 200ième sur 272 classés. Le temps correspond à peu près à ce que j'envisageais. J'espérais bien sur faire mieux, mais en même temps, j'avais peur de faire beaucoup plus, voire même de ne pas finir.

Et je remettrai ça quand j'en aurai l'occasion.

Par contre, un semi on va attendre un peu, je me voyais mal faire plus du double, même moins vite, ...


Merci de votre attention, grosses bises....

Les réactions

Par Boblastar, le 2006-10-15 23:18:41
Bravo François !
Et quel paysage...

Par Martine, le 2006-10-15 23:30:56
Bravo François pour cette première course. Tu vois que tu as réussi!!!!
cete photo me rend si nostalgique....Je suis en manque de bretagne en ce moment.
Martine

Par kenlag, le 2006-10-16 07:50:04
Bravo François c'est un très bon, j'espère que tu y as pris gout !!

Par Delphine, le 2006-10-16 09:28:12
Coucou,

Bah tu vois quand tu veux :o) Je taquine! Bravo à toi dans ce magnifique paysage.

A quand le prochain? :o)

Par Sophquipeut, le 2006-10-16 11:45:36
Félicitations François et j'ai bien aimé lire ton CR, on sent bien que c'est raide un 10 km...

Par Jetto, le 2006-10-16 13:40:39
Bravo, la première fois on s'en souvient toute sa vie. Maintenant tu sais à quoi t'en tenir. Si ça ta plus (on le dirait bien en tout cas) tu as une référence pour travailler à ta prochaine course. Bon courage pour la suite.

Par liline, le 2006-10-16 14:24:18
Super, et en plus tu t'en sors très bien à regarder ta place.

Par fred le breton, le 2006-10-16 14:24:46
félicitation pour cette première course avec un temps très convenable.
Une idée de course si tu veux te spécialiser dans les double tours d'iles bretonnes : le semi de l'ile de Batz (enez Batz ,) fin juin : c'est très sympa et ça te laisse le temps de d'entrainer pour être prêt pour un semi.

Votre pseudo :

Votre commentaire


Combien fait un plus trois ? (en toute lettre)


J'ai pas fait de photo aujourd'hui, pas que ça à faire. Alors j'en mets une vieille, mais prise à l'Ile Grande.


Les 5 billets précédents

2006-10-09 11:41:10 : J'y vais ou quoi ??? - 0 photo - 6 réactions

Ca fait une paye que j'avions rien posté, moi, ...

Je le savais, il fallait que je me retienne, et ben non, j'ai un peu trop couru début septembre et maintenant, après une semaine de récup, j'ai du mal à m'y remettre. Toutes les excuses sont bonnes, pluie, vent, nuit, fatigue, boulot, même la grande marée qui occupe une partie de mon parcours (comme si il n'y avait pas d'autres endroits pour courir ?).

Ce week end (le 15) c'est le tour de l'Ile Grande (2 tours en fait) soit 9,8 km de course.

Rappel : je n'ai jamais fait de compétition, depuis les "challenge du nombre" au collège, il y a un bon quart de siècle d'au moins 30 ans.

Je sais que je peux faire la distance, je la fais souvent en jogging, et j'ai envie de faire des compets, mais .... j'angoisse. J'ai la trouille, je sais pas pourquoi ???

A l'aide !!! Quand je pense que y en a qui vont faire le marathon à Vannes en même temps, et qui y vont bille en tête !

Bon, maintenant que je l'ai écrit, je suis obligé d'y aller, non ?

2006-08-19 21:23:27 : Pas une goutte - 0 photo - 3 réactions

Grosse semaine (pour moi).

Lundi : 1h35 à fcm 145
Le tour de la côte. Tout doux.

Mercredi : VMA 2x9x(30/30)
Pas de problème sauf une cheville tordue dans un trou à l'échauffement, ça fait un peu mal, mais d'après le kiné, c'est pas grâve. En effet, le lendemain, presque plus rien.

Vendredi : footing à 143 de fcm, 44'.

Samedi (aujourd'hui) : sortie longue d'après les conseile de Nicopsa, 20' à 138, 25 à 143, 25 à 150, 15 à 160 et 10 à 148.
Le passage à 160, ça n'a pas été aussi facile que ça, j'ai un peu ramé. Mais ça viendra.

Bilan de la semaine : une cheville tordue, les deux genoux qui commencent à faire mal, mais la semaine prochaine, je ne cours pas, ils vont se refaire.
Et surtout, dans cette semaine de ch.... au niveau météo, pas une goutte de pluis pendant mes sorties.

La semaine prochaine, Edinburgh, pas pour courir, pour bosser, les vacances sont finies, dans un hotel avec une belle piscine pour se remettre les articulations en ordre de marche.

Et on réattaque dimanche 27 (ou plus tard, ...).

2006-08-12 20:58:50 : Paliers - 0 photo - 11 réactions

Aujourd'hui, pas envie de faire une sortie longue, pas envie de faire de récup, pas envie de VMA.

Alors, test de paliers :
1km à 145 de fc, 1 km à 150, 1km à 155, 160, 165, 170. Pas 175, je lache.

Je ne sais pas si ça sert à quelque chose d'autres que m'amuser, mais ça m'amuse, et ça tire sur la couenne. Et en plus, nette amélioration par rapport à juin, 1km/h de plus pour la même FC.

Et en plus j'ai plus mal au pied. Fallait sans doute lui tirer un peu dessus.

2006-08-09 13:31:23 : Ca passe - 0 photo - 3 réactions

Le mercredi, c'est VMA (depuis une semaine).

Alors aujourd'hui 2x8x(30/30), c'est passé.
Par contre c'est vraiment du pif, tant pour l'objectif (ma vma, elle est vraiment "évaluée"), que pour la réalisation, 30", d'accord, mais la vitesse ?

On tachera de mesurer ça un autre jour, en ce moment, y a trop de touristes, je me vois mal avec mon double décamètre faire le tour de l'étang, ou alors faudra trouver une explication genre ornithologique (je mesure la distance d'envol des aigrettes, c'est pour le cnrs, ...) ou policière (avec des bandes jaunes "police line do not cross").

Ceci dit, la course à pieds, c'est le pied.

2006-08-07 17:38:30 : Bruinasse - 0 photo - 1 réaction

Cette fin de semaine, je n'ai pas couru (au point que j'en ai oublié le nombre de r à courir). Pas envie, couché un peu tard, mal au genou. J'ai été raisonable, si si, ...

Alors la sortie longue de samedi, je la fais lundi.

Pas très matinal, mais vu le temps, il n'y a pas grand monde dehors, c'est gris et triste, un peu humide, mais idéal pour courrir.

Mon échauffement habituel, puis je continue le long de la baie, par la plage puisque la marée est basse. J'évite soigneusement le sable mou, c'est plus facile. A Sainte Anne, c'est le marché, je longe par la route, à cet endroit, il n'y a plus de sable mais de la vase, le tour de la presqu'ile Renote, 1ère face, la baie est vide, 2ème face il y a de l'eau. Le Coz Pors et les plages, jusqu'au fond de Kerlavos, le sous bois, un peu de route, le chemin de la léproserie, un peu de champs, le hameau de Poul Fich, Picherel, et la maison. 13 km, peinard, 1 h 31, mieux que la semaine d'avant pour à peu près la même FC.

Et quand je cours comme ça, lentement et longtemps, je suis si bien que je me demande pourquoi je veux essayer de faire quelques courses, et d'améliorer mes perfs ?

Tous les billets

www.courseapied.net - info@courseapied.net